Vác HU

Enjamber le Vah, affluent du Danube. Il reste une 50aine km avant la frontière. 1er pt village le long de la berge: Iza (!). 
Iza, petit et modeste village reculé de tout au milieu du foin, mais grand par ses découvertes archéologiques. Les fondations d’une gde bâtisse romaine sont visibles (+ qqs info’s) le long du chemin: Castellum Romanum Kelemantia. 


Journée tranquille, avaler des kms, 1 seul couple de « long cours » à vélo, AT, vont de Vienne à Istanbul. Passage par qqs villages dont maisons tristounettes, constructions sans âme, qui contrastent avec l’enthousiasme et la chaleur de leurs habitants. 



Émotion devant stèle commémorative à Kravany en bord de fleuve. 50 pers y ont perdu la vie en 2009, le Danube est sorti de son lit et emmené une partie du village, l’horreur. 


La chape de chaleur est lourde depuis qqs jours et pas un souffle de vent. Chaque fin de pm, le ciel se noircit, flirtant avec l’orage. Mais ce soir, les vannes ont finalement lâché. Il pleut, et c’est merveilleux. L’air devient enfin plus frais. Poncho & guêtres. La berge est devenue inaccessible depuis une 20aine de km, impossible d’y dormir, la large bande boisée qui me sépare du fleuve est immergée et une odeur âcre & nauséabonde s’en dégage, c’est le niveau des marais (et du fleuve) qui baisse (jusqu’en sept.). J’irai donc bivouaquer à ma gauche, dans la forêt qui entoure Cenkov, à une 15aine de km de la frontière. Tente, s-à-dos & vêt’s à l’abri de la pluie, me déshabille en vitesse et vais chercher une fenêtre ouverte entre les chapeaux d’arbres, savon & essuie, pour me laisser tremper. Il pleut et c’est merveilleux. Ce soir, au milieu de la forêt, je chante & danse avec Sinatra.


4:30, encore somnolent, attends que mon café chauffe, 2 sangliers (40kg) passent à 30m de la lisière dans la brume. Jusque Stúrovo, tous là pour me dire aurevoir: chevreuils, lièvres, faisans & perdreaux. A 12km de la frontière, j’aperçois déjà le dôme de la basilique d’Esztergom et les collines HU, fascinant. Solstice d’été aujourd’hui, c’est le grand jour des globe-trotters. Un hydroglisseur me dépasse à toute vitesse. Sur son pont, une 50aine de passagers bien arrimés à leurs sièges, cheveux aux vents ou casquettes vissées, des touristes pressés qui n’ont pas su/voulu se déshabiller du vite. Un dernier regard nostalgique à l’O, vers tout ce parcours Slovaquo-Danubien qui m’a envoûté, il fut grisant.


Je ne connais pas la HU. Oui, j’y ai bien été transporté/transposé un long w-e à Budapest avec Isabel & Diego, mais je n’y ai jamais Voyagé. C’est la HU rurale & profonde que je veux sentir à présent. Stúrovo, cité frontière, petit tour rapide, rien à visiter, mais le passage du pont du Danube est éblouissant, c’est la basilique d’Esztergom qui vole tout le panorama et c’est sublime. 



Esztergom, 1ère capitale de HU, est une petite ville étape pour tous, pas une destination. OT? Y a pas. Pas de grand tourisme sauf excursion d’1j depuis Budapest surtout pour la basilique. Petits magasins locaux, ni enseignes ni marques internationales. Thermomètre de la pharmacie affiche 34*. De part et d’autre du fleuve, SK & HU se partagent les 2 entités, on vit tous ensemble: penzión’s & emplettes ménage à Stúrovo SK, apéritifs et balades à Esztergom HU. Les Habsbourg ouvrent une 2ème bouteille. Ou la caisse entière.


Plusieurs jours d’avance, relief, météo & tps lum/jr m’y ont aidé. Je reste près d’Esztergom today. Direction « Gran Camping » en bord de fleuve. « Gran », oui, 160 emplacements + piscine & pizzeria. Le préposé me donne une plaquette à pendre sur ma tente, comme à un bœuf qui se rend à l’abattoir, elle porte le n*3. Sommes 3, un ancien combi VW CZ, un couple de cyclistes HR, et le pousse-cailloux BE. Autour de nous, désert.


4:30, plongeon piscine, café, go, direction Vác. Sur carte, un parcours magnifique: longer, traverser, relonger, retraverser, rerelonger Danube et le quitter définitivement à Vác, plein E, direction Debrecen dans 1 semaine. Depuis Esztergom jusque Vác, le Danube fait un grand M. But: couper le V du M par traversée du fleuve en barque à moteur, franchir la colline par le GR et redescendre de l’autre côté (Visegrad) en reprenant une barque à moteur, un vrai azimut par terre & eau, c’est fantastique. En bord de Danube, petit village de Visegrad! (En russe: Ville de Visé!) @ V. Dessart, Ech. Cult. de Visé: « Chère Viviane, Visegrad HU & Ville de Visé BE doivent naturellement convoler ensemble par un jumelage, homonymes et chacune avec son fleuve Meuse & Danube! » Petit village mais place fortifiée historique; slaves, mongols, ottomans, allemands, polonais, soviétiques, hongrois, ils sont tous venus s’emparer de ce coude stratégique du Danube au N de Budapest. Château Fort en haut de la colline, Palais Royal, murailles éparses & ruines de fortifications qui émergent un peu partout sur le flanc de colline, c’est magique. 



Petit OT pour + d’infos. « And where do you use to sleep? » « Most of time in forest. » « Go upon the hill, it’s on your way to Vác, you’ll like the site ». Elle me fait un croquis sur papier: monter un chemin en gros pavés, monter jusqu’au donjon Salomon et passer en-dessous, poursuivre dans la colline jusqu’à la forteresse, la traverser, laisser la piste de bobsleigh à gauche, grimper jusqu’au sommet de la piste de ski et prendre à droite. Rien que ça? En nage, au sommet, un coup d’oeil derrière moi, le grand coude du Danube et les collines sur l’autre versant, je crois rêver. L’endroit à rejoindre est un paradis sur terre totalement isolé, called Mogyoro-Hegy. Au sommet de la colline, mal indiqué mais merci croquis, une série de petits chalets en bois entourés de zones herbeuses et forêts. 



Le couple HU m’y accueille chaleureusement, je peux passer la nuit sous tente ou dans un des petits chalets, il y a des matelas au sol. Va pour le chalet & douche. Y suis seul, comme d’hab’. Mais il y a de l’animation à coté, les autres sont occupés par des élèves (fin primaires) d’une école FR de Budapest avec leurs enseignants FR, ils sont en classe verte pdt 5j. Soirée avec les professeurs FR adorables autour du feu de camp, les enfants dorment. Ils sont, comme moi BE/ES, des couples mixtes FR/HU & vivent à Budapest depuis + 10 ans. Ils m’enseignent bcp sur us & coutumes, et relief qui m’attend. Merci mes amis! 


Mais d’abord, petite promenade dans les hautes herbes sur ce site 100% nature pour admirer ce panorama gigantesque: le géant en contrebas qui poursuit son cours tranquille, les mamelons des collines qui se succèdent à 360* sous la lumière feu du soleil couchant, des vagues de forêts les recouvrant, et toutes ces fortifications qui émergent par-ci par-là entre les arbres, donnent à ce lieu une ambiance chevaleresque d’un autre temps. Godefroy de Montmirail peut entrer dans l’arène, le décor est planté. On se croit dans un film.


En quittant, je demande au patron du site ce qui m’attend après Vác, plein E. « Rien! » « Comment rien? » « Rien, du sable. » « Et? » « Du sable, encore du sable, rien sur 150km. »

Descendre la colline par la crevasse N-E sur 5km vers Szentgyorgypuszra & y prendre le bateau navette pour retraverser le fleuve jusqu’à la presqu’île de Kisoroszi. Quel jeu de piste fantastique!


Sur cette longue et rase presqu’île, bcp de sable, des 10aines de chevaux en semi-liberté qui paissent le long de la route, des femmes âgées sous leurs fichus blancs qui travaillent dans les champs à la force des bras. Me perds le long du Danube, aucune visibilité par les arbres. Embarcadère discret à gauche ou droite? Droite à 2km, la navette (4ème en 2j) va traverser. Débarqué à Vác, un conte de fée! Immense & superbe place publique, ses églises et son impressionnante Cathédrale St Constantin. Petite ville touristique, on y vient de Budapest, Bratislava, Vienne. 




Je quitte définitivement le Danube, mon ami depuis 8j, lui il descend plein S vers Budapest, moi je vais plein E, dans le « sandy nowhere » paraît-il, on verra, me réjouis. Prochaine étape à 4 ou 5j, les lacs de Tiszafüred, puis Debrecen. Nouveaux paysages à découvrir, rencontres, rappels historiques, les portes du Chemin continuent à s’ouvrir.

Pour répondre à qqs ? : Non, je ne peux pas répondre à tous les messages qui me sont adressés lors d’une connexion. Non, je n’ai pas de GPS et n’en veux surtout pas, les cartes papier sont un plaisir pour se débrouiller, s’orienter et évaluer l’environnement. Non, je n’ai pas de wi-fi constant et n’en veux surtout pas, je cherche une connexion chaque +\- 5j pour déposer un post sur ce blog. Partir en Chemin, c’est d’abord se déconnecter du high-tech. envahissant. Oui, j’écris tous les soirs, +\- 1h, qqs lignes pour le blog, et bcp de notes personnelles pour moi dans un 1er temps. Tous les long cours que j’ai côtoyé et lu terminent la journée par l’écriture, c’est naturel, c’est un aboutissement de la journée et un besoin pour se souvenir. Non, ni durant des moments difficiles pdt Mosc-Comp, ni maintenant, je n’ai songé 1 sec à jeter l’éponge, au contraire, le Chemin est un privilège. Seul un accident majeur, ici ou chez moi en BE, m’y obligerait. Oui, je pense que chacun devrait se déshabiller qqs semaines, au moins 1x dans sa vie éphémère, pour entreprendre tel riche Voyage en se rapprochant de + d’essentiel.

3 réflexions sur “Vác HU

  1. Cher Werner, Merci pour ses belles images et commentaires de la Hongrie. J’ai une élève Hongroise. Cela me donne l’envie de découvrir ce merveilleux pays. Excellente route. Enfin une journée estivale après un mois de juin très pluvieux. Excellente journée

    J'aime

  2. merveillant rapport sur le pays! Ici en Belgique sombre, pluie, tonnerre (&travail devant l’ordinateur). Bon continuation, Werner! Profitez de chaque instant!

    J'aime

  3. Cher Werner
    J’aime bien votre façon de parler « se déhabiller » lors d’une marche au long cours. C’est de cela qu’il s’agit, se dépouiller du superflu, descendre dans les profondeurs et jouir de chaque instant tel qu’il est offert, au présent.
    Merci de partager ainsi votre aventure avec vos lecteurs.

    J'aime

Répondre à Filip Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s